Aromathérapeute dans le pays de Gex

Suite à des enseignements universitaires et privés, je me suis spécialisée en aromathérapie. 

Naissance de l'aromathérapie

L’aromathérapie est l’utilisation à des fins thérapeutiques des huiles essentielles.

L’aromathérapie française : historique

L’aromathérapie est née en France, avec René-Maurice Gattefossé (1881-1950), chimiste lyonnais. La petite histoire raconte qu’il s’est brûlé l’avant-bras et qu’il aurait plongé son bras dans un bac de lavande. Son bras a cicatrisé, sans infection… (Si vous replacez le contexte historique, la pénicilline venait seulement d’être découverte.) 

A partir de ce jour, ce chimiste a commencé à étudier les huiles essentielles. On en était aux prémisses de l’aromathérapie dont il a inventé le mot.

Mais c’est le Jean Valnet (1920-1995), médecin et chirurgien militaire français, qui dès 1948, exposera le résultat de ses travaux sur la phytothérapie et l’aromathérapie, dans de nombreuses publications médicales. Il ne cessera de faire connaître ses recherches et de les vulgariser au grand public.

Aujourd’hui, des hommes tels que Pierre Franchomme, Dominique Baudoux, Daniel Penoël et d’autres continuent de transmettre leurs connaissances et leurs pratiques auprès de professionnels. 

Dominique Baudoux, directeur de Pranarôm continue ses recherches à travers le monde, et en particulier à Madagascar, pour trouver de nouvelles huiles essentielles.

Pierre Franchomme et le docteur Pénoël reprendront et continueront l’oeuvre de ces chercheurs et écriront un ouvrage professionnel : l’Aromathérapie exactement, qui reste à ce jour l’ouvrage de référence des professionnels.

Ateliers sur les huiles essentielles !

Je m'inscris

Qu'est-ce qu'une huile essentielle ?

Une huile essentielle est l’essence volatile extraite de plantes aromatiques par la distillation à la vapeur d’eau.

Un concentré chimique !

C’est un concentré chimique d’une partie de plante (feuilles, fleurs, etc.). Chaque flacon d’huile essentielle contient plus 50 à 300 molécules chimiques, ce qui leur vaut des propriétés exceptionnelles et des précautions à prendre. Connaître la composition d’une huile essentielle est primordiale pour un aromathérapeute.

Un exemple, la lavande officinale a des propriétés cicatrise, sédative, calmante… alors que la lavande aspic a une propriété très particulière, celle de soulager immédiatement toutes les piqûres d’insectes, de vive (poisson), de méduse…

Quelle est la différence entre les deux, de la chimie uniquement !

Précautions d'emploi

  • Ne jamais utiliser chez la femme enceinte, allaitante et chez les bébés et enfants de moins de 30 mois. Consulter un professionnel.
  • Ne jamais utiliser d’HE dans ou autour des yeux.
  • Ne pas employer les HE pures dans le nez, dans l’oreille et sur les zones génitales. Les HE doivent être misent en mélange à 5 % maximum, soit 5 % d’HE pour 95 % d’huile végétale. Ex, pour un flacon de 10 ml, mettre 0,5 ml d’HE = 10 gouttes HE au total.
  • Ne pas diffuser d’HE en présence d’adultes ou d’enfants allergiques ou asthmatiques.
  • Attention aux HE photosensibilisantes, comme les agrumes par exemple : citron, mandarine, bergamote, orange, lime, pamplemousse, combawa, ainsi que la khella, l’angélique pour les principales. Attendre 24 heures avec de s’exposer au soleil.
  • Les HE riches en phénols, et en aldéhydes (familles chimiques) sont irritantes pour la peau et les muqueuses. Il faudra toujours les diluer dans une huile végétale, soit 20 % HE pour 80 % HV. Sont concernés les HE suivantes : thym à thymol, thym à carvacrol, ajowan, giroflier, sarriette, litsée, lemongrass, les origans et les cannelles pour les principales.
  • En cas de surdosage par voie orale, avaler jusqu’à 50 ml d’huile végétale alimentaire et prendre 2 à 4 comprimés de charbon actif. Si des symptômes digestifs importants ou nerveux surviennent, contacter le SAMU et au besoin, faites-vous accompagner à l’hôpital le plus proche. Les HE ne se mélangent pas à l’eau, il est donc inutile de boire beaucoup d’eau.
  • Ne jamais dépasser 1 ml d’HE par jour et par voie orale, soit 20 gouttes d’HE.

 La voie d’administration à privilégier sera toujours la voie cutanée pour éviter tout surdosage.

HE = Huile essentielle, HV = Huile végétale

Se soigner avec les huiles essentielles

Voici quelques conseils qui ne remplacent en aucun cas une consultation médicale.

  • Pour des brûlures domestiques : appliquer aussitôt de l’HE pure de Lavande officinale ou aspic, en très grande quantité.
  • Pour des maux de gorge : appliquer 2 gouttes d’HE de Tea tree le long de la gorge, en partant de l’arrière du lobe de l’oreille jusqu’à la base du cou, renouveler 3 fois dans la journée et sur une période de 48 heures au maximum.
  • Pour les douleurs d’oreilles : appliquer derrière le lobe des deux oreilles, 1 goutte d’HE de Lavande officinale et mettre 2 gouttes d’HE de Lavande officinale sur un coton que vous appliquerez à l’entrée de l’oreille douloureuse. Le coton tombera tout seul. Ne jamais mettre d’HE directement dans l’oreille.
  • Pour les hématomes, hors muqueuses : appliquer 1 à 2 gouttes d’HE d’Helichryse italienne sur l’hématome. Si la zone est étendue, diluer les 2 gouttes d’HE dans une HV.
  • Pour les maux de tête : appliquer à la racine des cheveux, 1 goutte d’HE de Menthe poivrée ou 1 goutte d’HE de Gaulthérie couchée. Pas avant l’âge de 6 ans.

Ateliers sur les huiles essentielles !

Profitez d’une formation complète sur trois matinées et repartez avec deux préparations à base d’huiles essentielles.

14 octobre, 18 novembre et 9 décembre 2017

Je m'inscris